Arcentis Sàrl

Actualités Actualités

Des questions ?

Raphaël Maire, Directeur d’exploitation

Raphaël Maire
Directeur d’exploitation

+41 32 422 51 27

Contactez-moi!

VMware ou HyperV pour la virtualisation

Microsoft comble enfin le fossé avec VMware dans la virtualisation

Virtualisation Virtualisation

D'après le quadrant magique de Gartner, VMware accroît de plus en plus son avance depuis septembre 2013 avec la sortie de sa version vSphere 5.5. VMware a su maintenir sa domination en termes de périmètre fonctionnel et de parts de marché. Ses produits et son support continuent de satisfaire entièrement ses clients, mais ceux-ci restent préoccupés par sa politique tarifaire élevée.

La plupart des grandes entreprises refusent la virtualisation sous Hyper-V et préfèrent donc vSphere, mais de plus en plus d’entreprises moyennes et intermédiaires qui sont moins avancées dans leur processus de virtualisation, choisissent une solution alternative qui est la plus souvent Hyper-V.

Avec Windows Server 2012 R2, Microsoft a réussi à rattraper le plus gros de son retard fonctionnel sur VMware. Ce qui fait d’Hyper-V pour les clients une réelle alternative à vSphere.

Microsoft continue quand même de souffrir de la faiblesse de ses outils de management plus complexes à utiliser que ceux de VMware. L’autre difficulté pour Microsoft est le fait que VMware soit installé confortablement en termes de virtualisation, car Microsoft parvient certes à gagner un bon pourcentage de nouveaux clients implémentant la virtualisation, mais peine à chasser VMware chez les clients qui ont déjà achevé leur processus de virtualisation.

La gratuité d’Hyper-V reste toutefois un immense avantage, notamment pour les clients qui possèdent déjà une majorité de Windows dans leur parc.

  • dbi Services
  • dell
  • HP
  • Microsoft
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.